Sotteville - A gauche vraiment

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 2 avril 2008

Ecole Mahet : fermée sur demande du Maire !

Une seule classe était menacée, rien n'était décidé... mais M. Bourguignon a proposé à l'Education Nationale la fermeture d'une école entière ! Trop contente de la proposition, l'Education nationale décide de fermer l'école... et une classe à Franklin-Raspail...

Lundi 31 mars, une réunion s'est tenue à la mairie de Sotteville, à l'initiative de la municipalité, pour expliquer aux parents et aux personnel les mesures concernant l'avenir des écoles de la ville.

Les représentants de la majorité municipale, Luce Pane en tête, ont prétendu que l'Education Nationale avait annoncé 4 suppressions de classes sur Sotteville et que monsieur Bourguignon avait accepté de fermer l'école Janine Mahet pour limiter à 2 le nombre de classes condamnées.

C'est faux. Des représentants syndicaux, documents à l'appui, ont clairement démontré que lors des réunions de préparation de la rentrée prochaine (auxquelles ils ont participé), seule 1 classe était menacée de fermeture (à l'école Franklin). Aucune mesure n'était encore décidée.

C'est donc bien la municipalité qui a proposé à l'Inspection académique de fermer Janine Mahet afin de récupérer les locaux pour d'autres projets.

Bref, alors que l'Education Nationale menaçait 1 classe sur la ville, M. Bourguignon et sa majorité n'ont pas défendu cette classe, et ont proposé la fermeture d'une école entière de 3 classes (2 seront fermées et 1 sera transférée dans de mauvaises conditions à Buisson) !

Résultat, le 1er avril, l'Education Nationale annonce : 1 classe fermée à Franklin-Raspail (comme prévu) + fermeture de l'école Mahet (sur proposition de la mairie !) = 3 classes en moins sur la commune.

Bravo monsieur le Maire !

Lire la suite

mardi 18 mars 2008

"Les conseils de quartier n'ont rien à voir avec le règlement intérieur" ? Faux, monsieur le Maire !

Le modèle de règlement intérieur proposé par l'Association des Maires de France intègre la mise en place et le fonctionnement des conseils de quartier...

Lire la suite

vendredi 14 mars 2008

14,6% des voix et seulement 5,7% des sièges...

Les règles de représentation font qu'avec ses 14,6% des voix, la liste "Sotteville à gauche vraiment" n'a droit qu'à deux élus, soit 5,7% des sièges dans le nouveau conseil municipal.
Le système électoral réduit ainsi le poids des listes minoritaires, affaiblit les oppositions. C'est injuste (certains électeurs sont moins bien représentés que d'autres) et cela appauvrit le débat public, étouffe la démocratie.
Vivement la proportionnelle !

lundi 10 mars 2008

14,6% et 2 élus !

Obtenant 1.744 voix, la liste "Sotteville à gauche vraiment" a donc réalisé un score de 14,6%. Elle obtient deux élus dans le prochain conseil municipal, Christine Poupin et Benoit Hébert.
Ce seront des élus utiles, à l'écoute et aux côtés de la population, totalement indépendants du Parti Socialiste de monsieur Bourguignon.
Avec toute l'équipe "à gauche vraiment", ils continueront à défendre les propositions avancées pendant la campagne : les conseils de quartier, le retour de l'eau et des transports en commun dans le service public, les pistes cyclables, les espaces verts, la surveillance pointilleuse des activités industrielles dangereuses, le développement des crèches...
Merci à tous ceux qui nous ont aidé, à tous ceux qui ont voté pour nous. Et à bientôt !

Première réunion de la liste : jeudi 13 mars, 20 heures, salle Ambroise Croizat (avenue de la Libération, face au bois de la Garenne)

dimanche 2 mars 2008

19 ans, ça suffit !

19 ans, c'est le nombre d'années que Pierre Bourguignon a passé à la tête de la municipalité de Sotteville (son premier mandat a commencé en 1989).

Au bout de 19 ans, Sotteville manque toujours de crèches, de pistes cyclables, d'espaces verts.

Au bout de 19 ans, l'eau et les transports sont toujours privatisés et trop chers.

Au bout de 19 ans, il n'y a toujours pas de conseils de quartiers pour que la population puisse s'informer, débattre et donner son avis.

Alors le 9 mars, nous dirons : Bourguignon, 19 ans, ça suffit !

Champalbert, c'est la droite de Sarkozy.

Ils sont très discrets sur le sujet, mais il ne faut pas s'y tromper : la liste conduite par Michel Champalbert ("Changeons Sotteville") est bien une liste de droite, 100% à droite.

Sur son affiche, il se présente comme candidat du "centre et des indépendants"… mais sur son tract, on lit que sa liste est composée de membres du Modem et de l'UMP... Monsieur Champalbert était d'ailleurs le suppléant de la candidate UMP, la très sarkoziste Catherine Tafforeau, dans notre circonscription lors des législatives de 2007.

Appelons donc un chat un chat : la liste "Changeons Sotteville" est une liste de droite qui soutient la politique menée actuellement par Nicolas Sarkozy et son gouvernement.

A chaque fois que vous allez chez le pharmacien et que l'on vous prend 50 centimes d'euros par boîte de médicaments, vous pouvez remercier Michel Champalbert et son équipe.