Sotteville - A gauche vraiment

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 14 juin 2017

le second tour des législatives

Dimanche prochain, le 18 juin 2017, aura lieu le second tour des élections législatives.

Sotteville A Gauche Vraiment appelle à barrer la route au candidat de M. Macron, Cyrille GRENOT, ancien candidat UMP en 2012, aujourd'hui recyclé sous l’étiquette En Marche.

Comme tous les candidats En Marche, M. Grenot tente de faire oublier son vrai programme : casser les droits qui protègent les salariés; augmenter la CSG sur les retraites mais supprimer l’Impôt Sur la Fortune; gouverner par « ordonnances » pour frapper vite et fort.

Contre la régression sociale et démocratique, nous vous invitons à voter pour Hubert WULFRANC, candidat de la gauche de Résistance.

mercredi 3 février 2010

Non à la fermeture du triage de Sotteville !

- La droite casse le transport de marchandises par rail.

- M. Bourguignon regarde les trains partir...

Malgré le "Grenelle de l'environnement", qui nous promettait de développer le transport de marchandises par le train, et alors que la SNCF dépense des millions en publicité pour nous faire croire qu'elle roule pour le développement durable, on nous annonce la fermeture prochaine de la gare de triage de Sotteville, en avril 2010.

Cette décision de fermeture est une honte, un scandale social et écologique.

Un scandale social, car ce sont 30 postes de cheminots qui vont être supprimés par cette fermeture dans les semaines qui viennent (et 200 autres sont menacés à terme), en pleine période d'explosion du chômage.

Un scandale écologique, car la fermeture des gares de triage SNCF, où sont formés les trains de marchandises, multiplie le nombre de camions sur les routes. Cette politique d'abandon du transport ferroviaire (car le cas de Sotteville n'est pas isolé) va en effet augmenter de 500.000 à 2 millions (selon les études) par an le nombre de camions sur les routes françaises. C'est intolérable, quand on sait que les marchandises transportées par camion produisent 12 fois plus de CO2 que par train.

Le maire aurait pu organiser la résistance, mais il ne l'a pas fait.

Dans d'autres villes, nous avons vu des maires et des députés organiser des manifestations, des pétitions, des réunions, etc, pour mobiliser, avec les syndicats, contre la fermeture d'un hôpital, d'une usine ou d'une gare de triage (comme à Somain, dans le Nord)... A Sotteville, ville cheminote, M. Bourguignon, député-maire n' a rien fait de tel.

Dans Paris-Normandie, on apprend qu'il a simplement écrit une lettre au ministre des transports... Peut-on faire moins ?

Sotteville à gauche vraiment" appelle de nouveau à former le front le plus large, avec les élus, les syndicats et la population, pour défendre le triage de Sotteville et le service public du rail.

Benoit HEBERT, Christine POUPIN

Conseillers municipaux "Sotteville à gauche vraiment"



Lire la suite

lundi 17 novembre 2008

Prix de l'eau à Sotteville : la mobilisation paye, mais le compte n'y est pas.

Depuis des années, des associations et des partis (dont les Alternatifs et la LCR) dénoncent le prix trop haut de l'eau à Sotteville. Après avoir distribué des milliers de tracts, alerté la presse, le maire et l'agglomération, la mobilisation citoyenne a enfin imposé à Véolia de baisser ses tarifs. Notre liste Sotteville à Gauche Vraiment avait défendu cette revendication (contrairement à M. Bourguignon qui est resté muet là-dessus, même pendant sa campagne électorale), mais le compte n'y est pas.

Car si le prix baisse de 3% cette année, il avait augmenté de 4,72% l'année précédente !

Pour payer l'eau à son juste prix, il faut cesser de la confier au privé. Car en plus de ce qui est nécessaire (captage, traitement, distribution de l'eau, entretien et renouvellement du réseau), les entreprises chargent la note en nous faisant payer leur marge bénéficiaire.
Pour payer l'eau à prix coûtant, il faut la faire distribuer par le service public !

Lire la suite

jeudi 10 juillet 2008

Les élus PS et PC de Sotteville votent la privatisation de la restauration scolaire

Pas de débat, refus d'étudier la possibilité de revenir au service public… Le PS et le PC sottevillais (soutenus par l'UMP) livrent les cantines au privé.

Lire la suite

Ecole Mahet : le coupable passe aux aveux !

Pour le conseil municipal du 10 juillet 2008, le maire et sa majorité PS et PC ont voté pour la désaffectation des locaux l'école Mahet et leur réutilisation pour un pôle d'accueil de la petite enfance.

C'est un aveu : la fermeture de l'école Mahet a bien été demandée par la majorité municipale pour récupérer les locaux. Le crime était donc bien prémédité.

Après 19 ans de mandat, monsieur Bourguignon et sa majorité ont un bilan catastrophique dans le domaine de l'accueil de la petite enfance.

Aujourd'hui, les élus du PS et du PC tentent de rattraper ce retard de la pire manière possible : ils décident d'ouvrir une structure d'accueil de la petite enfance en sacrifiant une école.

C'est "déshabiller Paul pour habiller Pierre".

Le prix de cette politique lamentable, ce seront des classes surchargées l'année prochaine et les suivantes dans notre commune, puisque les effectifs de Mahet seront répartis dans les autres écoles.

Dans cette affaire, la maire et sa majorité ont trompé les sottevillais, ils leur ont caché la vérité, les ont pris pour des imbéciles.

Lire la suite

lundi 26 mai 2008

Deep Green : les terres polluées s'accumulent

Après avoir été mise en demeure le 21 mars dernier par la préfecture pour non enlèvement de terres polluées, l'entreprise fait maintenant parler d'elle au tribunal de commerce où elle a déclaré sa cessation de paiements. Il faut dès maintenant prendre toutes les mesures nécessaires pour s'assurer que les terres polluées seront bien évacuées aux frais de cette entreprise (leader mondial dans ce domaine) et non du contribuable. Ci-dessous, un communiqué de l'association amfrevillaise pour la défense de l'environnement et de la sécurité routière sur ce sujet.

Lire la suite

mardi 26 février 2008

Après avoir dit "OUI" à la Constitution Giscard en 2005, Pierre Bourguignon dit "OUI" au traité Sarkozy en 2008 et s'assoit sur la démocratie

Alors que 68% des Sottevillais avaient dit « non » à la Constitution de l’Europe libérale en mai 2005, Pierre Bourguignon vient de dire « oui » au « mini traité » de Nicolas Sarkozy, qui reprend presque intégralement le contenu de cette constitution.

Le 7 février à l’Assemblée Nationale, Pierre Bourguignon, avec la majorité des députés du PS, a en effet voté pour la ratification du traité de Lisbonne.

Ainsi, monsieur Bourguignon dit « oui » à l’Europe du fric et des patrons, de la concurrence de tous contre tous, et se permet de cracher à la figure des 55% d'électeurs qui avaient rejeté cette même Europe libérale, il y a trois ans à peine.

Monsieur Bourguignon a donc participé à la manoeuvre de Nicolas Sarkozy qui a fait adopter par les élus ce que le peuple avait refusé.

Ce vote à l’Assemblée Nationale nous montre une fois de plus qu’il faut une autre gauche, « à gauche vraiment », respectueuse de la démocratie et qui défende une autre Europe.