A la lecture de ce budget, Je développerai quelques arguments sur 3 points distincts :

1) L’endettement de la ville 2) Les orientations visées (ou pas) 3) Les services publics à Sotteville

1) L’endettement de la ville :

En renégociant les emprunts contractés antérieurement et l’autofinancement, l’endettement de la ville s’améliore d’année en année. L’encours de la dette comparé aux recettes réelles de fonctionnement baisse depuis 2014 régulièrement passant de 70,8% à 61,1%.

Toutefois, le montant de cet encours par habitant reste élevé et quasiment inchangé entre 2017 et 2018 (seulement -2€/hab.) d’après vos prévisions.

On observe également que depuis 2014 les dépenses de fonctionnement et le remboursement de la dette en capital mises en relation avec les recettes réelles de fonctionnement (si elles diminuent en %) restent bien plus élevées que celles du National (+10,3% en 2017, +8,8% en 2018)

Donc, Sotteville est passée d’une situation de crise d’emprunts toxiques à une situation plus raisonnée, mais pas encore stabilisée.

2) Les orientations visées (ou pas)

SAGV déplore le manque de clarté de vos priorités. Vos orientations ne sont ni précises, ni affirmées jusqu’à la fin de votre mandat. Ce point a déjà été évoqué lors du débat d’orientation budgétaire du mois dernier. Nous en avons la confirmation à la lecture de ce budget.

Considérant que le budget de la ville est engagé en partie avec celui de la Métropole, suite aux transferts de compétences, comment envisagez-vous des investissements en lien avec la Métropole, sans objectifs déterminés à long terme ? 2-3 exemples :

- Sur les économies d’énergies

Certes, vous nous dîtes que « la ville s’associe pleinement au projet mené par la Métropole de COP21 locale et notamment sur les économies d’énergies dans les bâtiments municipaux » et que « 1 500 000€ seront consacrés à l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments et au développement durable » Nous ne pouvons que s’en féliciter…

Sauf, qu’on ne voit rien de clair dans ce domaine au chapitre des opérations d’équipement en comptes 20,21 et 23. On peut lire des travaux de réhabilitation, de rénovation, de sécurisation… sans plus de détails.

- Sur les écoles

Certes, la rénovation de nos écoles est en cours. Elles en avaient plus que besoin. C’était incontournable et nécessaire.

Par contre, on ne voit rien sur la création d’une nouvelle école à Sotteville, ni même les prémices d’un projet commun avec la Métropole.

Quels sont vos choix pour accueillir des élèves de plus en plus nombreux dans nos écoles ? Quels financements engagés avec la Métropole, seront dégagés pour ce projet indispensable à la commune ?

- Sur les déplacements doux et actifs

Certes, vous nous dîtes également que la ville, avec la Métropole, va s’engager sur « la place réservée aux déplacements doux et actifs dans la ville » Lesquels ? Quand ? Comment ?

Ce serait une intention louable en soit, si elle était chiffrée et surtout si elle concernait tout particulièrement un réseau de pistes cyclables dignes de ce nom sur la ville, comme nous le ressassons depuis plus de 10 ans…

SAGV insiste encore et encore, d’autant plus que nous nous appuyons sur les résultats de l’enquête « à vélo dans la Métropole de Rouen avec Sabine », publiée le 19.03.2018, qui indique que, dans sa catégorie des 31 villes de 100 à 200 000 hab., Sotteville se classe avant dernière sur la qualité de ses déplacements à vélo, cad « très défavorable »

Une vraie politique cyclable locale, nous semble urgente et indispensable.

De plus, quand allez-vous mettre en place les directives relatives à la loi d’orientation des mobilités et dégager des fonds pour des investissements sérieux dans les infrastructures cyclables préconisées dans le plan vélo annoncé par le ministre des transports ???

Rien ne transparait dans ce budget.

Nous espérons que cela ne se limitera pas à l’aménagement de la place de l’hôtel de ville.

Pour toutes ces raisons, SAGV votera contre ce budget.

3) Les services publics à Sotteville

Pour finir, et en me reportant à votre conclusion de présentation du budget, vous nous dîtes que « les efforts consentis en fonctionnement n’ont pour autant pas dégradé le service public que nous devons aux sottevillais. Au contraire… »

SAGV s’inspire de vos propos sur les services publics pour vous proposer, ainsi qu’à toute cette assemblée, de prendre l’engagement suivant :

"La municipalité de Sotteville, son conseil municipal tiennent à apporter leur soutien à l'ensemble des personnels de l'Hôpital psychiatrique, et à celui de la SNCF, qui se battent pour le maintien et l'amélioration de services publics de qualité.

Connaissant la grande histoire de ces établissements, l'implication importante de Sottevillaises et Sottevillais de toutes générations au service des missions de santé, et de services publics, la municipalité appelle l'ensemble des habitants à se mobiliser aux côtés des personnels de ses établissements."

Je ne doute pas de votre adhésion à cette déclaration.

Réponses de Mme PANE :

- "Les pistes cyclables demandent des réflexions intercommunales. Le territoire est petit et dense. On se doit une réflexion "intelligente et partagée". Il n'y a pas que le vélo..."

- Aucun mot sur les cheminots et plus largement sur les services publics. Cela veut tout dire...