Nous avons pu voir dans la presse qu’un de nos anciens agents municipaux et un syndicat de policiers municipaux (FO-PM) questionnaient la mairie au sujet des horaires et des cycles de travail de la police municipale. Plus précisément, cet agent et ce syndicat souhaitaient obtenir la délibération sur ces horaires et cycles de travail de la Police Municipale.

- Madame Pane, que nous avons interrogée au Conseil municipal, a répondu qu’il n’y avait pas de délibération particulière, que les policiers municipaux suivaient le même régime que les autres employés de la ville. Curieux, vue la spécificité des missions et des contraintes des policiers (travail de nuit, le week-end, etc).

- Curieux également, l’attitude envers cet ancien agent et son syndicat. En effet, cet agent a écrit la première fois en août 2016, et la ville n'a répondu qu’en mai 2017… 9 mois plus tard. Quant au syndicat, il n’a jamais obtenu de réponse… C’est une curieuse conception du dialogue social.

- Sur le fond, les conditions de travail semblent particulièrement pesante pour nos policiers municipaux. On parle par exemple de 7 semaines d’affilée à travailler en soirée et le week-end, de journées de 19 heures consécutives… Voila qui dénote une surcharge de missions couplée à un manque d’effectif.