C'est lamentable.

Après avoir géré Sotteville ensemble pendant presque 24 ans, Pierre Bourguignon et Luce Pane n'en finissent plus de se déchirer pour des questions de pouvoir.

C'est la guerre entre celle qui s'impatiente et celui qui s'accroche, d'abord pour un mandat de député, aujourd'hui pour un mandat de Maire.

Les deux pourtant ont les mêmes idées, les mêmes méthodes, et votent strictement la même chose à la CREA.

S'ajoutent au tableau les marchandages des uns et des autres.

Des Verts qui, pour quelques places de plus dans la CREA, se vendent à une candidate qui n'a rien d'écolo.

Un PCF, qui persiste à s'allier à une caricature de maire autoritaire.

Tout cela démontre une nouvelle fois qu'à Sotteville, il faut que ça change, et vite.

Avec "Sotteville À Gauche Vraiment", les sottevillais pourront faire un choix clair et utile, pour la solidarité et l'écologie, le partage des richesses et la démocratie.