Sotteville - A gauche vraiment

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 30 septembre 2013

Boutique SNCF : fermeture reportée mais pas annulée.

A la suite des pressions syndicales (de SUD-Rail et de la CGT Cheminots), ainsi que de l'émotion soulevée par son annonce, la direction régionale de la SNCF a reporté la fermeture de la boutique SNCF de Sotteville à juin 2014 !

Cela ne change rien sur le fond, car pour l'instant, la décision de fermeture est maintenue, simplement renvoyée à plus tard, après les municipales, comme par hasard.

Nous vous invitons donc à signer les pétitions qui circulent en ce moment, celle de la CGT (http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/6/08/18/08/Actions-des-Collectifs/petition-boutiques.pdf ) ou celle de Sud-Rail (http://www.mesopinions.com/petition/social/fermeture-boutique-vente-sncf-sotteville/10691 ).

Lire la suite

Prochain Conseil municipal de Sotteville : 10 octobre.

Le prochain Conseil municipal aura lieu jeudi 10 octobre, à partir de 18 heures, à l'Hôtel-de-Ville.

Lire la suite

mercredi 25 septembre 2013

Fermeture de la Boutique SNCF de Sotteville-les-Rouen : inadmissible.

La direction SNCF a annoncé la fermeture de la Boutique SNCF de Sotteville-lès-Rouen pour le 17 décembre 2013.

Il s'agit pourtant d'un point de ventes et de renseignements très apprécié des usagers, aussi bien pour des parcours grandes lignes que pour les lignes régionales. D'ailleurs le chiffre d'affaire réalisé chaque mois dans cette boutique le montre clairement. Située à coté de la station de métro Hôtel-de-Ville, elle répond au besoin de proximité des usagers de Sotteville et de la rive gauche de l'agglomération de Rouen.

Les autres boutiques de Rouen et du Havre sont également sur la sellette.

C'est une attaque supplémentaire contre le service public.

Est-ce comme ça que la SNCF, entreprise publique, va nous faire "préférer le train" ?

C'est ça la politique ferroviaire du PS ?

Le groupe et les élus Sotteville A Gauche Vraiment dénoncent cette fermeture et participeront aux mobilisations engagées pour faire revenir la SNCF sur cette décision scandaleuse.

Lire la suite

lundi 23 septembre 2013

Qui, de Johnny Halliday ou de Pierre Bourguignon, arrêtera sa carrière en premier ?

Qui, de Johnny Halliday ou de Pierre Bourguignon, arrêtera sa carrière en premier ?

Alors que le gouvernement "socialiste" repousse encore l'âge de la retraite, M. Bourguignon s'accroche à son mandat et en redemande. Maire depuis 1989, il souhaite faire un cinquième mandat qui lui permettrait de totaliser 30 années à la tête de Sotteville-les-Rouen.

Manifestement, il a du mal à s'arrêter. Il va falloir l'aider.

Car au-delà de l'âge, ce sont sa politique et ses pratiques qui ne peuvent plus durer.

Ainsi, il est particulièrement choquant de le voir déclarer son "amour" pour les Sottevillais, alors même qu'il vient d'imposer - contre l'avis de tous les acteurs concernés - de nouveaux rythmes scolaires qui dégradent les conditions de travail des enseignants et des personnels municipaux, complique l'organisation des parents et fatigue fortement les enfants.

Privatisation coûteuse des cantines, bétonnage, politique du "tout pour la voiture, rien pour le vélo", refus d'écouter les habitants, emprunts toxiques : il est temps de tourner la page Bourguignon, sans pour autant laisser la mairie à ceux qui ont été ses complices pendant 20 ans et qui ne se "réveillent" que pour prendre sa place, tout ce beau monde étant par ailleurs solidaire de la politique d'austérité du gouvernement.

C'est pourquoi "Sotteville A Gauche Vraiment " sera présent aux municipales de 2014, pour proposer un vrai changement à Sotteville, une politique basée sur la solidarité, l'écologie et la démocratie locale.

Conseils de quartiers, rénovation des écoles, prise en charge municipale des garderies périscolaires, augmentation des places en crèches et garderies, retour des cantines au service public, pistes cyclables, jardins ouvriers, logements à taille humaine…

Pour que ça change vraiment, à gauche vraiment, mettons Pierre Bourguignon à la retraite !

Lire la suite

lundi 16 septembre 2013

20 septembre : soirée-concert avec le Duo Riv'Gauche.

Vendredi 20 septembre, à la salle Ambroise Croizat, Sotteville A Gauche Vraiment vous invite à une soirée concert, avec nos amis du Duo Riv' Gauche.

La soirée commencera à 19h30, par une courte présentation de nos projets pour les municipales de 2014. Puis nous mangerons et boirons un verre ensemble.

Et à 20h30, place à la musique et à la chanson (Le Duo Riv'Gauche interprète Souchon, Bashung, Gainsbourg, Cabrel, Téléphone, Dutronc, Goldman, les Beatles, les Stones, Sting, U2… et tellement d'autres !).

Participation aux frais : 5 euros (repas et concert, hors boisson).

(Et si vous voulez soutenir "Sotteville A Gauche Vraiment", amenez vos chéquiers !)

Lire la suite

jeudi 12 septembre 2013

Nouvelle augmentation des tarifs de la TCAR.

Alors que l'indisponibilité du pont Mathilde aggrave les bouchons habituels, alors que l'agglomération est marquée par une forte pollution automobile, et alors que la crise se fait sentir dans tous les portes-monnaie, les élus socialistes de la CREA (dont Luce Pane et Pierre Bourguignon) n'ont rien trouvé de mieux à faire que de voter une augmentation des tarifs de la TCAR qui a pris effet au 1er septembre.

Et il ne s'agit pas d'une petite augmentation !

La hausse concerne en effet les abonnements, et ça fait mal : + 15 euros pour l'abonnement annuel adulte (qui passe de 415 à 430 euros); + 7,5 euros pour l'abonnement "tarifs sociaux" (qui passe à 215); + 3 euros pour celui des moins de 12 ans et + 5 pour les moins de 17 ans...

Rappelons que ces tarifs avaient déjà flambé en 2012 (+9% pour l'abonnement annuel) !

Et notons que cet acharnement sur les abonnés pénalise ceux qui sont les plus utilisateurs, par choix ou par nécessité, des bus et du métro.

Voila une politique qui n'a rien de sociale et qui n'incitera pas les gens à préférer les transports en commun.

Lire la suite

Rythmes scolaires : où en est-on ?

On le sait, le Maire a littéralement imposé les nouveaux rythmes scolaires entrés en vigueur à cette rentrée.

Contestant l'absence de concertation, la FCPE, en étroite collaboration avec le Collectif des parents et enseignants, avait déposé un référé en suspension auprès du Tribunal Administratif. Ce référé a été rejeté, le tribunal considérant qu'il n'y avait pas urgence à suspendre l'application de la réforme. Quant au jugement sur le fond, il aura lieu dans plusieurs mois.

Les nouveaux rythmes sont donc passés, comme chacun a pu le constater.

Aujourd'hui, le Collectif des parents et enseignants continue de revendiquer la mise en place d'un comité de suivi, afin de faire au plus vite le bilan et les ajustements nécessaires.

Au Conseil municipal, nous avions de notre côté fait cette demande, à laquelle le Maire ne semble pas pressé de répondre favorablement, c'est le moins que l'on puisse dire.

La bataille continue donc, car tous les parents et tous les personnels concernés ont constaté les problèmes d'organisation et la détérioration du contenu des journées que le passage en force du Maire ont provoqué. Sans compter la fatigue des enfants entrainée par la semaine de 5 jours.

Nous y reviendrons très bientôt.

Lire la suite