Sotteville - A gauche vraiment

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 22 décembre 2010

Retour en régie publique... pour sous-traiter au privé. M. Fabius renonce à construire un vrai service public de l'eau pour toute la CREA.

Avec le soutien des seuls élus UMP (tout un symbole !), M. Fabius et le PS ont décidé de sous-traiter au secteur privé l'eau des communes du nord-ouest de l'agglomération rouennaise. Bien sûr, M. Bourguignon a voté ce mode de gestion libérale. Ci-dessous, un communiqué du Collectif Eau Publique...

Lire la suite

dimanche 12 décembre 2010

Une famille dans un taudis à Sotteville, le Maire regarde ailleurs.

Des gens dans la misère viennent le solliciter, M. Bourguignon et sa majorité refusent de les recevoir et de les aider...

Lire la suite

Il veut nous faire taire et aime se faire prier : M. Bourguignon a du mal avec la démocratie !

La démocratie à Sotteville est malmenée par le système Bourguignon.

Le maire interdit à l'un de nos élus de s'exprimer pendant le conseil municipal en lui coupant le micro!

Il convoque les réunions des commissions de travail au dernier moment et en milieu d'après midi, ce qui ne permet pas aux élus qui travaillent d'être présents.

Depuis plus d'un an nous intervenons à chaque conseil pour obtenir le vote d'une délibération dénonçant la casse du fret ferroviaire à Sotteville et réclamer la parution d'un dossier d'information sur le sujet dans le Sotteville Mag. Un an! Enfin la majorité municipale s'est décidée à soumettre une telle délibération. Quel temps perdu ! Pendant que le gouvernement détruit le triage, M. Bourguignon se fait prier pour informer la population.

A trois reprises un collectif d'associations a essayé de rencontrer un élu de la majorité afin d'obtenir un logement pour un couple et leur bébé qui vivaient dans un taudis. Pas moyen de rencontrer un élu de la majorité malgré les nombreuses heures restés à attendre. Lors du dernier conseil nous avons proposé la réquisition des logements vides par la mairie, comme la loi l'y autorise. Réponse négative. La mairie et la préfecture se renvoient la balle.

La démocratie et M. Bourguignon, nous y reviendrons prochainement.

Lire la suite