NON A LA FERMETURE D’UNE CLASSE EN ELEMENTAIRE

L'obsession du gouvernement : supprimer des postes. Et tant pis pour les enfants !

L'annonce de fermeture d'une classe à l'école élémentaire Buisson est le résultat de la politique du gouvernement UMP qui supprime des postes d'enseignants, au mépris des conditions d'accueil et de travail des enfants. Pour l’école Buisson cela se traduira par l'augmentation des effectifs dans les autres classes, alors que l'école est située en zone d'éducation prioritaire.

Le prétexte est qu’il manque quatre élèves sur l’ensemble de l’école par rapport au seuil fixé par le ministère. M. Bourguignon dit s’opposer à cette fermeture de classe. Mais pourquoi la mairie n’a-t-elle pas inscrit quatre élèves en plus à Buisson sachant qu’il n’y a pas de carte scolaire sur la commune ? Les actes sont plus révélateurs que les beaux discours.

L’aberration du ministère est de ne pas prendre en compte les élèves de la CLIS (classe d’insertion) qui accueille des élèves handicapés intégrés quotidiennement dans les autres classes de l’école élémentaire. L’intégration des élèves de la CLIS sera ainsi nettement plus compliquée.

Cette volonté du gouvernement est une vision libérale à court terme puisque les effectifs en maternelle ne cessent d’augmenter et que les effectifs en élémentaire vont augmenter dès l’année prochaine.

UNE OUVERTURE DE CLASSE EN MATERNELLE, HEUREUSEMENT !



MAIS DANS QUELLES CONDITIONS ?

L’annonce de l’ouverture d’une classe en maternelle est une bonne nouvelle. Malheureusement les conditions d’accueil vont être dégradées. M. Bourguignon a fait fermer l’école maternelle Mahet il y a deux ans, d’où l’augmentation du nombre d’inscrits à l’école maternelle Buisson. Elle accueille déjà 6 classes au lieu de 5, dans des conditions très difficiles, avec un dortoir dans la bibliothèque, des élèves qui ne peuvent pas circuler tous ensemble dans les couloirs, des locaux dégradés…

Le problème est que l'école maternelle Buisson n’est pas du tout adaptée pour l'installation d'une nouvelle classe. La solution envisagée pour l’année prochaine serait d’installer deux classes de maternelle en élémentaire. Cette solution entraînera de nombreux problèmes, pour la circulation entre les deux écoles, pour la sécurité des élèves de maternelle ou pour une répartition des classes non pénalisante pour les élèves de la CLIS.

On mesure mieux le scandale de la décision de M. Bourguignon et de son équipe, il y a deux ans, de fermer l'école maternelle Mahet. En effet, cette école aurait pu accueillir convenablement les enfants que l'ont veut aujourd'hui placer à Buisson. Nous étions nombreux à dénoncer cette décision, mais M. Bourguignon, comme toujours, avait refusé d'entendre.

"Sotteville à gauche vraiment" apporte tout son soutien aux parents et aux enseignants qui se mobilisent contre la fermeture d'une classe à l'école élémentaire Buisson et réaffirme sa condamnation totale de la politique UMP de destruction d'emplois publics.

"Sotteville à gauche vraiment" dénonce tous ceux qui font fermer des classes et des écoles, au mépris des enfants, des familles, des personnels et de la population.

Lire la suite