Sotteville - A gauche vraiment

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 30 juin 2016

La députée Luce Pane cumule les mandats et les absences.


Du temps où Pierre Bourguignon était à la fois maire et député, Luce Pane lui reprochait de cumuler les mandats.

Mais depuis, Luce Pane est devenue maire… et députée, cumulant elle aussi joyeusement les mandats, pratiquant sans gêne aujourd'hui ce qu'elle dénonçait hier.

Renier ses engagements, rien d'original pour un élu PS, direz-vous. Mais ce qui est amusant, c'est que la cumularde Luce Pane a été épinglée par le site NosDéputés.fr qui observe le travail des parlementaires. Ce site révèle que notre chère députée-maire fait partie des députés les moins présents et les moins actifs (voir document tiré de Paris-Normandie), classée 26 ème sur les 28 députés de Normandie, et dans les 150 moins actifs sur les 577 de l'Assemblée.

Logique, on ne peut pas être en même temps au four et au moulin, c'est bien le problème du cumul des mandats.

Notre problème, c'est que le peu de fois où elle est à l'Assemblée, elle vote les pires lois proposées par le gouvernement, tous les cadeaux au patronat et tous les budgets d'austérité !

Sources :

https://www.nosdeputes.fr/synthese#groupes

http://www.paris-normandie.fr/actualites/enquete--que-font-vraiment-nos-deputes-CB4993859#.V3USTkvbpcg

Lire la suite

dimanche 5 juin 2016

Restauration municipale à Sotteville : victoire des partisans du service public !

C'est donc confirmé : en Conseil municipal, jeudi 2 juin, Luce Pane a annoncé que notre restauration municipale reviendrait en régie publique et que la ville allait étudier un rapprochement avec le SIREST (regroupement de Rouen et Bois-Guillaume).

Belle victoire donc !



Après avoir justifié pendant des années la privatisation (depuis que Pierre Bourguignon avait pris cette décision, dans les années 90), Luce Pane change donc son fusil d'épaule. La mobilisation que nous avons menée avec le "Collectif pour des cantines publiques et locales", l'accueil des parents et habitants à notre proposition, les plus de 400 signatures récoltées en quelques semaines, le large arc de force qui soutenait le retour au public, la mise en valeur de l'opportunité de coopérations locales… tout cela a fait pencher la balance du bon côté.

Il est à souligner que l'audit commandé par la ville a validé ce que nous disons depuis des années (depuis notre entrée au Conseil municipal, en 2008): coûts et opacité de la privatisation, efficacité du service public, intérêt des coopérations entre communes...

Bien sûr, il faudra rester vigilant, pour que le retour au public se fasse dans les meileures conditions, pour les personnels comme pour les usagers.

Mais un grand pas est franchi, un nouveau service public va naître dans notre commune.

Lire la suite

vendredi 27 mai 2016

Il y a 80 ans, le Front Populaire et la grève générale de 1936.

A l'heure des grèves contre la loi El Khomri, nous fêtons le 80 ème anniversaire de l'arrivée au pouvoir du Front Populaire en 1936, et de la formidable grève générale qui l'a suivie. Un évènement dont il faut se souvenir…

Lire la suite

mardi 26 avril 2016

Le PS, Luce Pane et les députés socialistes : le reniement permanent.


Promesses non tenues, mesures contaires à ce qui avait été annoncé... chaque jour, François Hollande et le PS se vautrent toujours plus dans le reniement.

Cadeaux au grand patronat, allongement de l'âge de la retraite, acceptation des traités européens (qui devaient être "renégociés"), continuation du nucléaire et des grands projets inutiles... les trahisons s'accumulent.

La plus récente est le projet de loi El Khomri, véritable scandale social que la droite n'avait pas osé rêver.

Adopté, ce texte permettrait à un groupe bénéficiaire de licencier en mettant artificiellement sa filiale française en déficit. Et des "accords" d'entreprise pourraient déroger aux règles nationales dans un sens défavorable aux salariés, porte ouverte à l'habituel chantage patronal :"vous acceptez ça ou on ferme la boite".

Bien sûr, des dépués socialistes, des "frondeurs", contestent cette politique de droite. Ce n'est pas le cas de Luce Pane. Certes, d'après le site NosDéputés.fr, elle figure parmi les députés les moins présents et actifs de l'Assemblée. Mais quand elle y est, elle vote toutes les mesures du Gouvernement.

A ce titre, elle est responsable ce que nous subissons : des moyens en moins pour la ville, des mesures antisociales pour les salariés, la catastrophe environnementale pour tous.

Lire la suite

samedi 16 avril 2016

Sotteville : la mobilisation permet d'empêcher l'expulsion d'une famille arménienne !


Fin mars, les enseignant-e-s des collèges Jean Zay et Émile Zola de Sotteville-lès-Rouen découvrent que 2 élèves, frère et soeur, scolarisés respectivement en 4ème et en 6ème dans les 2 établissements, sont menacés d'expulsion avec leur parents et leur petit frère de 18 mois vers l'Arménie.

Le choc est rude pour les équipes pédagogiques, puis pour les parents d'élèves informés puisque rien ne pouvait laisser imaginer cette situation d'urgence pour ces élèves, scolarisés depuis 4 ans et parfaitement intégré-e-s dans leur classe et leur collège.

D'autant que toute la famille proche (les grands-parents, les 2 oncles et leur famille) vivent dans l'agglomération rouennaise et sont régularisés depuis longtemps déjà en raison des menaces qui pèsent sur la communauté yézide en Arménie.

Avec l'aide précieuse de RESF (Réseau Éducation Sans Frontières), un comité de soutien est rapidement créé et plusieurs initiatives sont organisées pendant les vacances scolaires (pétitions sur les marchés, plus de 1000 signatures déjà, 2 rassemblements d'une cinquantaine de personnes devant la préfecture, conférences de presse …). Le comité de soutien est même amené à se mobiliser dans l'urgence lundi 11 avril à 8H pour empêcher l'expulsion de la famille par les policiers de la PAF (Police Aux Frontières).

A force d'insistance, un rendez-vous est obtenu à la préfecture avec le directeur de cabinet de la préfète vendredi 15 avril : on nous promet un réexamen de la situation de la famille et la possibilité de reprise d'une vie « normale », sous-entendu, la police n'ira pas les rechercher.

Pour continuer à faire pression sur la préfecture et montrer à quel point cette situation inadmissible est vécue comme une injustice par l'ensemble de la communauté éducative, en particulier les élèves des 2 collèges, une grande chaîne humaine sera organisée mercredi 20 avril à partir de 12H entre les 2 établissements. La présence du plus grand nombre est vivement souhaitée, pour montrer concrètement à cette famille et plus généralement aux collégiens que l'injustice n'est pas une fatalité, que la solidarité peut être gagnante et que nous nous engageons à les protéger.

Pour signer la pétition :

https://www.change.org/p/pr%C3%A9fecture-de-rouen-contre-l-expulsion-de-la-famille-tamoyan-de-sotteville-l%C3%A8s-rouen

Lire la suite

mercredi 30 mars 2016

On vaut mieux que ça : mobilisation générale le 31 mars !



Le gouvernement, avec la loi El Khomri, a décidé de faire exploser le Code du travail et les protections qu'il accordait aux salariés. Après les milliards de cadeaux aux patrons, le PS s'attaque aujourd'hui aux droits des travailleurs.

M. Valls a certes reculé d'un poil par rapport à son projet initial, mais seulement pour faire accepter sa potion à quelques syndicats toujours très accomodants.

Reste que la nouvelle définition du licenciement permettra à un groupe qui fait des profits de licencier en mettant articiellement sa filiale française en déficit. Que des accords d'entreprise pourront déroger aux règles nationales et de branche dans un sens défavorable aux salariés, porte ouverte à l'habituel chantage patronal :"vous acceptez ça ou nous fermons"…

Pour faire échec à ce projet nauséabond, Sotteville À Gauche Vraiment se joint aux syndicats et aux mouvements de jeunesse qui appellent à une grande mobilisation le 31 mars. Pour nous, être de gauche, c'est donner de nouveaux droits aux salariés, c'est le progrès social, pas le retour à l'esclavage, aux emplois jetables et à la dictature patronale dans l'entreprise.

Lire la suite

mercredi 23 mars 2016

Face aux massacres, rester unis et résister.

Lire la suite

lundi 29 février 2016

Loi Travail : Gérard Filoche à Sotteville.

Le gouvernement se prépare à "réformer" le Code du travail.

Sous prétexte de lutter contre le chômage, il souhaite faciliter les licenciements, faire sauter les protections et les droits des salariés.

Bientôt, on nous proposera de rétablir l'esclavage pour créer des emplois...

Pour décrypter ce projet néfaste, et préparer la mobilisation nécessaire, plusieurs organisations (dont Sotteville À Gauche Vraiment) ont invité Gérard FILOCHE, ancien inspecteur du Travail, à animer une réunion publique, le vendredi 18 mars, à 18h30 salle Ambroise Croizat (avenue de la Libération, près du Bois de la Garenne).

Notez cette date, faites circuler l'info et venez nombreux !

Et si vous ne l'avez pas encore fait, signez la pétition électronique à l'adresse suivante :

http://loitravail.lol/

Lire la suite

mercredi 10 février 2016

Cantines : Rouen se félicite du retour en régie publique. Qu'attend Sotteville pour suivre l'exemple ?

En 2012, la ville de Rouen est revenue en régie publique pour sa restauration municipale et elle s'en félicite (voir le communiqué de Valérie Fourneyron à ce sujet : http://www.valerie-fourneyron.fr/wp-content/uploads/2016/01/CP-Ville-de-Rouen-restauration-collective-local-et-bio-possible-et-pas-plus-cher.pdf ).

Ce retour en régie publique a permis de continuer à servir 7000 repas par jour en se fournissant en grande partie auprès de producteurs locaux, et sans augmenter le prix des repas.

Aujourd'hui à Rouen, un produit sur deux est local ou bio.

La ville de Rouen, pour mutualiser ses achats, s'est associée avec la commune de Bois-Guillaume, elle aussi revenue en régie publique.

Et que dit Yvon Robert, actuel Maire de Rouen ? "A la demande d'autres collectivités de l'agglomération rouennaise, nous étudions la possibilité d'élargir ce syndicat afin de diminuer encore un peu plus les coûts... Nous travaillons aussi à la création d'une plate-forme Agrilocal de mise en réseau des producteurs et de leur référencement". Et il conclut "La preuve est pour nous faite qu'à l'échelle communale, nous pouvons soutenir les filières agricoles dans notre région. Faire du bio et du local a minima à coût constant, et ainsi maîtriser la qualité des repas servis dans les assiettes de nos enfants, c'est possible".

Pendant ce temps, Luce Pane et le PS sottevillais hésitent, nous font l'apologie des multinationales et nous distraient en nous servant des arguments en faveur du privé que même la droite n'ose plus sortir.

Voila qui nous montre la nécessité de se mobiliser pour gagner à Sotteville le retour au service public et la coopération avec les régies publiques de l'agglomération.

Lire la suite

mercredi 20 janvier 2016

Travail le dimanche : Luce Pane dans les pas de Macron.

Dans le cadre des possibilités offertes aux municipalités, madame le Maire a décidé (avec le soutien des élus socialistes, Verts, droite et FN) d'autoriser les commerces de détail à ouvrir cinq dimanches en 2016 à Sotteville.

Voici l'intervention de Sotteville À Gauche Vraiment sur ce sujet :

"Si cette proposition est adoptée, ce serait une bien mauvaise nouvelle pour les salariés concernés, car 5 dimanche d'ouverture, ce sont 5 dimanche en moins auprès de leur famille ou de leurs amis.

Cette autorisation d'ouverture dominicale ne se justifie pas. En effet, de nombreux commerces peuvent déjà ouvrir le dimanche sans notre autorisation : les commerces qui n'ont pas de salarié, mais aussi tous les commerces alimentaires (boulangeries, charcuteries, boucheries, poissonneries, restaurants…) et bien d'autres (fleuristes, tabacs…). En réalité, les commerces de "détail" concernés seront les grandes surfaces, du type Intermarché ou Carrefour, ce qui signifie que ces autorisations d'ouvertures sont une mauvaise nouvelle pour les salariés de ces établissements... mais aussi pour le petit commerce concurrencé par ces grandes surfaces ! Nous n'acceptons pas de compliquer encore la vie des salariés au nom de la facilitation de l'activité commerciale ou du consommateur-roi, et nous trouvons bien regrettable qu'une commune de gauche encourage ainsi le travail du dimanche".

Réponse de madame le Maire : ça ne concerne que peu de dimanches et les salariés concernés seront des volontaires qui pourront ainsi gagner un peu plus !

On reste pantois devant une telle réponse. Il faut vraiment que le PS soit déconnecté du monde du travail pour nous parler de "salariés volontaires". On sait comment fonctionne le système, la pression patronale qui s'exerce. Quand au choix "sacrifier son dimanche ou se contenter d'un salaire ridicule", est-ce vraiment un choix ?

Lire la suite

lundi 11 janvier 2016

Bonne année 2016.

Tous nos voeux de courage, de résistance et d'espoir.

Lire la suite

mardi 22 décembre 2015

Massacres au Kurdistan : brisons le silence.

Pendant que les Kurdes de Syrie et d'Irak, aidés par les forces des kurdes de Turquie, mènent une lutte efficace contre l'organisation Etat Islamique, le gouvernement turc mène une guerre scandaleuse contre les Kurdes de Turquie. Nous relayons ci-dessous (cliquez sur "lire la suite") un appel du Centre de la communauté kurde de Rouen. Pour plus d'infos sur ce qui se passe en ce moment au Kurdistan turc : http://www.liberation.fr/planete/2015/12/17/trois-villes-kurdes-de-turquie-devenues-zones-de-guerre_1421451

Lire la suite

mercredi 9 décembre 2015

Résultats du 1 er tour des régionales à Sotteville.

Abstention : 49,3%

Blancs et nuls : 3,94 %

Debout le France : 2,42%

Droite (LR + UDI) : 13,8%

PS : 34,9 %

FN : 25,4%

Front de Gauche : 11,59%

Les Verts : 7,3%

LO : 2,46%

UPR : 0,7%

Nouvelle Donne : 1,28%

Lire la suite

lundi 16 novembre 2015

Liberté, Égalité, Fraternité, Résistance.

Le 13 novembre, des fous furieux ont commis un carnage à Paris.

La solidarité avec les victimes doit être entière, le refus du fanatisme doit être total.

Face aux assassins, nous devons continuer à revendiquer notre droit au bonheur, à faire la fête, à écouter de la musique, à vivre en hommes et femmes libres et joyeux.

Face aux terroristes qui veulent diviser notre pays entre les musulmans et les autres, mais aussi face aux racistes et à leurs amalgames stupides, il faut résister en défendant nos valeurs : vivre ensemble avec nos différences, dans la liberté, l'égalité et la fraternité. C'est ça l'identité de la France : un pays métissé et laïque.

Pour vaincre le terrorisme, il faut être un peuple uni; cesser de multiplier des guerres qui ne font qu'empirer les choses; arrêter d'empiler des lois liberticides qui n'empêchent pas les terroristes de frapper; cesser de soutenir des pays (Arabie, Qatar, Turquie) qui aident les djihadistes; se donner les moyens matériels et humains d'empêcher les attentats ici, et appuyer les forces qui combattent Daech là-bas (comme les Kurdes d'Irak et de Syrie)...

Nous vivons une époque sombre.

Face aux fanatiques, aux racistes et aux "va-t-en-guerre" de tout poil, qui nous mènent tous à la catastrophe sanglante, résistons sous le drapeau de la Fraternité.

Lire la suite

dimanche 8 novembre 2015

COP 21, changement climatique : assez de bla-bla, il y a urgence !

Que faire ici, à Sotteville et dans l'agglomération, pour sauver le climat, ou du moins limiter l'ampleur du changement climatique ?

Comment limiter la circulation de voitures et de camions, les consommations d'énergie ?

Tout le monde constate la gravité de la situation, mais rien ne bouge.

- A Sotteville, nous n'avons toujours pas de vrai réseau de pistes cyclables reliant les principaux points de vie de notre ville.

- Dans l'agglomération, les tarifs TCAR augmentent fortement année après année, ce qui n'encourage pas à la prise des transports en commun.

- La droite et le PS veulent consacrer 1,2 milliard pour un contournement-est routier payant qui favorisera encore voitures et camions. Cet argent serait mieux employé à développer les transports en commun à la hauteur des besoins.

- Au fil des gouvernements UMP ou PS, le transport de marchandises par le rail s'est effondré, transformant notre triage SNCF en grand cimetière de locomotives.

- Enfin, alors que tant de bâtiments communaux et de parcs HLM auraient besoin d'être isolés, la baisse des dotations de l'état aux communes ne va pas aider à faire les travaux nécessaires.

- Cerise sur le gâteau, le budget de l'écologie va encore baisser l'an prochain (Valls préfère maintenir les aides au grand patronat) !

Alors il est temps d'arrêter le blah-blah, les belles paroles, et de passer aux actes.
Il y a urgence, ça chauffe !

Lire la suite